29 mai 2017

Slowly Veggie : le magazine de cuisine végétarienne et végane



S'il y a bien quelque chose que j'adore acheter, voire collectionner, ce sont les livres de cuisine ! Et depuis quelques mois, j'ai ajouté à ma collection le magazine bimestriel Slowly Veggie, auquel j'ai fini par m'abonner.

Visuellement, c'est un très joli magazine, avec de belles photos colorées et des mises en scène simples mais efficaces qui illustrent les recettes ou les produits mis en avant, parfaites pour donner l'eau à la bouche ! 

Les premières pages sont dédiées plutôt aux bons plans ou idées green et gourmands : restaurants, boutiques, livres, blogs, initiatives etc. 
Puis différents produits sont mis à l'honneur, parfois avec des tests comparatifs qui permettent de se faire une première idée avant de céder à la tentation !




Vient ensuite la plus grosse partie du magazine : celle des recettes, salées et sucrées.
Végétariennes, sans gluten ou véganes, il y en a pour tous les goûts ! Dans l'ensemble, je les trouve relativement simples à réaliser et avec des ingrédients facilement trouvables, ce qui n'est pas rien quand on ne veut pas courir dans plusieurs magasins ou carrément commander sur Internet...
Certaines recettes ont un petit complément d'informations sympas en bas de page, pour apporter des précisions sur un ingrédient, sur l'origine du plat etc.

Quelques autres articles complètent enfin le magazine : déco, présentation d'un aliment, interview...

Bref, Slowly Veggie est pour moi un magazine de cuisine agréable et bien fait, qu'on garde avec plaisir, que ce soit pour les yeux ou pour les papilles.


Depuis le 23 mai, un hors-série spécial cuisine végane est en kiosque !


Le site Internet : http://www.slowlyveggie.fr/


Henja

S'inscrire à la newsletter :

Nous suivre :
 Hellocoton Flux RSS



18 mai 2017

Test du Karma Kombucha au citron



Le Kombucha, vous connaissez ? J'avoue, moi, ça ne me disait rien avant la semaine dernière quand j'ai croisé dans mon magasin bio les jolies bouteilles de la marque Karma. Et oui, c'est en premier l'étiquette qui m'a attirée, bravo le marketing ! Mais elle est sympa, non ?
Avant de l'acheter, j'ai quand même regardé de quoi il s'agissait et, curieuse comme je suis, je me suis lancée et j'ai opté pour le Kombucha au citron. D'autres saveurs sont proposées chez Karma : grenade, framboise, gingembre, thé vert etc.

Le kombucha est une boisson d'origine mongole, consommée depuis longtemps dans plusieurs pays d'Asie. Des bactéries et des levures sont mises en culture dans un thé sucré, vert ou noir, permettant ainsi la formation de champignons qui fermentent. La boisson obtenue est donc plus ou moins gazeuse, trouble avec un léger dépôt, et apparemment riche en propriétés thérapeutiques
En effet, le kombucha est réputé pour favoriser la digestion, protéger le foie, prévenir les insomnies... à condition de ne pas être pasteurisé (ce qui est le cas des boissons Karma) !

Personnellement, ce n'est pas vraiment l'argument "santé" qui m'a attiré dans cette boisson, mais simplement son côté désaltérant.





En ouvrant la bouteille, j'ai tout de suite senti une odeur me rappelant celle du cidre. La couleur, jaune ambrée, ainsi que la légère mousse et les fines bulles s'ajoutent sans problème à cette impression olfactive.

Au niveau du goût, je n'ai pas trouvé que le citron était très marqué. Par contre, là encore, j'ai vraiment eu l'impression de boire un verre de cidre brut ! Rien à voir avec un thé froid auquel on aurait ajouté des bulles !

Très peu sucré, pas écœurant et rafraîchissant, j'ai beaucoup aimé ce kombucha au citron. Je pense retenter l'expérience avec les autres saveurs, notamment la grenade qui doit être idéale pour les journées les plus chaudes !

A noter que Biogroupe, qui produit les boissons Karma, n'utilise que des produits bio, locaux ou issus du commerce équitable, et emploie des travailleurs handicapés pour le conditionnement et la mise en bouteille. Un exemple que beaucoup devraient suivre ! 


Henja

S'inscrire à la newsletter :

Nous suivre :
 Hellocoton Flux RSS



15 mai 2017

Yoga et relaxation pour les plus petits




C'est quand samedi matin j'ai vu mes deux filles s'appliquer à faire du Yoga sur le même tapis à l'aide d'un livre-CD que j'ai pensé partager ces deux découvertes.

Leur tante leur a offert ces deux livres : Mon Yoga du Soir et Petit Tom au Pays de Serena. Les illustrations sont très douces et colorées et les voix des acteurs apaisantes


Mon Yoga du Soir (Mon Yoga du Matin quand on tourne le livre) décrit et explique plusieurs postures amusantes et relaxantes pour nos petits chats à partir de 3 ans. Une double page est consacrée à chaque posture et une musique calme y est associée.

Petit Tom au Pays de Serena raconte l'histoire d'un petit garçon qui va découvrir au fil des rencontres comment se calmer selon les situations. Comment respirer pour rassembler ses forces, comment évacuer sa colère contre quelqu'un, comment s'évader pour se sentir mieux... De jolies musiques et chansons accompagnent cette magnifique aventure.




J'aime beaucoup ces livres, et sans les imposer à mes enfants, elles les ont adoptés.
Ma grande essaie de bien respirer, elle-même déjà sensible à la relaxation grâce aux cours de Yoga qu'elle prend avec Guylaine (voir mon article à ce sujet). Et sa petite soeur adore l'imiter ! 

J'espère qu'elles y puiseront de bonnes pratiques pour affronter le stress de la vie !


Ac'
S'inscrire à la newsletter :

Nous suivre :
 Hellocoton Flux RSS



12 mai 2017

Les croque-tofu : parfait pour un dîner sur le pouce ou à l'apéro !



C'est bientôt le week-end ! Et pour bien en profiter, vous allez peut-être recevoir des amis ou de la famille pour un apéro, ou vous souhaiterez juste avoir le maximum de temps pour vous sans en perdre en cuisine ! Dans tous les cas, les croque-tofu seront faits pour vous !

Facile et rapide à réaliser, ils changent des tartes, des pizzas, des sandwiches ou autres tartines, et se marient très bien avec une salade fraîche. Peu d'ingrédients sont nécessaires et vous pouvez décliner la recette selon vos envies et vos placards !

Voici la mienne :

- plusieurs tranches de pain de mie
- 1 bloc de tofu ferme nature
- de la crème végétale 
- de la sauce tomate
- un peu de fumée liquide
- du sel et du poivre



Je râpe d'abord le tofu dans un bol, puis j'y ajoute la crème, la sauce tomate, la fumée liquide (si vous ne connaissez pas et que le goût du fumé vous manque, achetez-en sur Internet ou en magasin bio, c'est parfait !).
J'assaisonne et je tartine le tout sur une tranche de mie avant de recouvrir par une autre.
Et enfin je mets à cuire une dizaine de minutes au four, préalablement chauffé à 180° (surveillez la cuisson pour obtenir la dorure que vous souhaitez du pain).

Ensuite il suffit d'attendre quelques minutes que ça refroidisse et c'est prêt !

On peut ajouter un peu de sucre à la préparation pour obtenir un goût proche de la sauce barbecue (fumée liquide + sucre), ou des herbes aromatiques, du fromage végétal, des rondelles de tomate fraîches, des olives etc.

Bon appétit !

Henja
S'inscrire à la newsletter :

Nous suivre :
 Hellocoton Flux RSS



9 mai 2017

Entretien avec Marie de Minuit sur Terre, marque de chaussures véganes

DR


Saviez-vous que les chaussures, même sans cuir, ne sont pas forcément véganes ? Et oui, la colle utilisée est souvent produite à partir d'extraits de poisson, de peaux de lapins, de nerfs etc. Difficile d'en connaitre l'origine, même en lisant les étiquettes ! Sans parler de l'impact écologique des matières artificielles utilisées ou des conditions de travail chez le fabricant...

Pour être donc sûr de ne pas se faire piéger et avoir des chaussures totalement respectueuses et sans cruauté, on peut heureusement compter sur les marques véganes, dont Minuit sur Terre. Leur très jolie gamme est fabriquée sans matière animale, avec respect et éthique, des animaux, la Nature et de l'Homme. 

Voici mon entretien avec Marie, la créatrice de la marque !


D'où t'es venue l'idée de créer une marque de chaussures véganes ?

En juin dernier, j’ai voulu me commander une paire de sandales véganes labellisées sur internet pour l’été. Je n’ai rien trouvé qui me plaisait, et c’est de cette frustration que l’idée a commencé à germer. J’ai passé beaucoup de temps à chercher une jolie paire, et aucun modèle n’était à mon goût,
même si les chaussures avaient l’air de bonne qualité et avec de jolies finitions. 
Depuis combien de temps as-tu lancé ce projet ? 

Il m’a fallu quelques mois de réflexion avant de me lancer vraiment, le temps d’être sure de moi ! Au départ, je pensais travailler quelques années dans le domaine de la chaussure histoire d’avoir un peu d’expérience car c’est un produit particulier. Mais finalement, je ne voulais pas perdre de temps, et en Octobre dernier, j’ai diffusé un questionnaire afin de vérifier que la demande était au rendez-vous, et cela a rencontré un franc succès ! Tout le monde semblait emballé par l’idée, je n’avais plus d’excuse pour reculer !

Dans le
même temps, j’avais postulé au statut étudiant entrepreneur, qui me permet d’une part de bénéficier d’un accompagnement et de locaux au sein de l’université de Bordeaux mais aussi de convertir mon stage de fin d’études en création de projet. En fait, j’ai terminé mes études en décembre (j’étais en double diplôme entre Sciences Po Bordeaux et l’IAE de Bordeaux en gestion des entreprises/marketing), donc je suis seulement à temps plein sur le projet depuis janvier.
Quelles sont les difficultés que tu as pu rencontrer ?

Pour le moment, j’ai de la chance, rien d’insurmontable ! Quelques petits soucis avec les fournisseurs qui se sont résolus rapidement.
Au départ, ma plus grosse inquiétude, c’était le financement. J’au du faire un prêt étudiant pour financer les premières dépenses. Les banques ne voulaient pas s’engager à me prêter tant que je n’avais pas réussi le crowdfunding. Comme il a été réussi, cela devrait aller maintenant (j’ai rendez-vous vendredi, je croise les doigts).


Le financement participatif que tu as lancé a été un succès ! Tu t'attendais à un tel accueil ?

Pour être tout à fait honnête, j’avais noté 35 000€ réalisés en crowdfunding donc j’étais soulagée d’atteindre mon « vrai » objectif, et pas seulement celui affiché de 25 000€ !
Tout le monde est tellement enthousiaste et j’ai eu tellement de commentaires positifs que je ne pouvais qu’être ravie (et rassurée aussi !).

Si le crowdfunding n’avait pas marché, le projet ce serait malheureusement arrêté la, car je n’aurai pas eu les financements ensuite.
DR

Est ce qu'on peut encore commander ou faut-il attendre la prochaine collection ?


Il est toujours possible de pré-commander directement via le site (www.minuitsurterre.com/e-boutique) mais comme pour le crowdfunding, la livraison n’est prévue qu’en Septembre !
Ensuite, nous aurons une collection par saison (donc de nouveaux modèles dès décembre prochain !). 

Un petit mot d'ailleurs sur la prochaine collection ? Nouveaux coloris, nouveaux modèles ?

Les deux ! Nous allons ré-éditer les baskets Virevolte dans de nouveaux coloris car c’est le modèle qui plait le plus, mais sinon, on aura au moins 6 nouveaux modèles supplémentaires dans 3 ou 4 coloris différents en plus du camel et du noir ;) 

Parlons un peu plus de toi.
Comment intègres-tu le véganisme au quotidien ?


Pour moi c’est venu petit à petit : j’ai commencé végétarienne, puis végétalienne quelques mois plus tard. J’ai mis plus de temps à passer végane car c’est un peu plus compliqué, notamment pour tous les produits testés : il faut du temps et de l’argent pour renouveler complètement ses placards !Maintenant, je n’ai plus trop de difficultés car je sais quoi acheter, mais au début, je perdais un temps fou dans les magasins à scruter toutes les étiquettes !Je vis tout à fait normalement sinon :) 

Tu es végane depuis longtemps ? 
Végétarienne depuis 3 ans et demi, végétalienne depuis 3 ans et végane depuis un peu plus d’un an, même si on ne l’est jamais à 100% !
Quel conseil donnerais-tu à ceux qui n'osent pas encore franchir le pas ?
Il ne faut pas avoir peur. Parfois, bousculer ses habitudes peut être déstabilisant et embêtant, mais on n’en prend très vite de nouvelles et on vit très bien !
Et surtout, faire de son mieux, il n’y a pas de police du véganisme pour venir vous taper dessus si vous avez flanché ou encore du mal sur certains points… Du moment que vous êtes en accord avec vos valeurs, c’est
déjà le plus important !
Merci Marie ! 

Le site Internet : http://minuitsurterre.com/
Sur Instagram : https://www.instagram.com/minuitsurterre/
Sur Facebook : https://www.facebook.com/minuitsurterre/

* Les photos proviennent du site Internet Minuit sur Terre *


Henja
S'inscrire à la newsletter :

Nous suivre :
 Hellocoton Flux RSS



4 mai 2017

Fruits et légumes à découper Nature et Découvertes: pour faire comme les grands !



Il y a deux ans, un couple d'amis a offert à mon fils un lot de jouets en bois parfait pour faire la cuisine "comme les grands" : des fruits et des légumes à découper, de chez Nature et Découvertes.

Le principe est tout simple : chaque jouet est divisé en deux et retenu par un scratch. Les enfants peuvent ainsi très facilement les "couper" grâce au couteau et à la planche fournis. Le lot comprend six fruits et légumes : orange, citron, tomate, champignon, concombre et échalote (bon chez nous, on dit que c'est une figue !).

La matière première est issue de chutes de bois d'hevea, la colle est non toxique, et la peinture utilisée est à l'eau. De quoi satisfaire  les parents qui aiment les jouets sans plastique et sans peinture à la composition douteuse !




Mon fils joue encore beaucoup avec ces fruits et légumes, nous préparant plein de salades et de petits plats maison, mixant les jouets pour en créer de nouveau, etc. 
Et c'est maintenant sa sœur, de 8 mois, qui s'éclate également avec : elle adore les manipuler, les tourner dans tous les sens, les taper entre eux ou sur un saladier pour faire du bruit ! 

Vendu 16€ chez Nature et Découvertes, ce lot peut constituer un joli cadeau pour les futurs cuisiniers :)


Henja

S'inscrire à la newsletter :

Nous suivre :
 Hellocoton Flux RSS